Sélectionner une page

.

Voici un article pour les mordus d’aventure en famille, de périples ici et à l’autre bout du monde. Découvrez quelques remèdes naturels, et d’autres indispensables à intégrer dans votre trousse de premiers soins. Cette liste peut être diminuée si vous ne partez pas en pleine nature, ou s’il y a une pharmacie près de l’endroit où vous logez, adaptez-la selon vos besoins !

Pour soigner les bobos qui saignent

1 . L’antiseptique sera votre allié pour désinfecter tous types de plaies ouvertes. Parce que nous n’avons pas toujours dans le sac à dos d’antiseptiques 100% naturels tels qu’un pot de miel, une rondelle de citron ou une gousse d’ail, les formats des contenants proposés en pharmacie sont pratiques à transporter, et simples d’utilisation. Certains parents privilégient l’éosine, antiseptique contenant un colorant naturel rouge.

2 . Lorsque la plaie a besoin d’être nettoyée, et que le spray antiseptique ne permet pas un nettoyage optimal, pensez aux compresses stériles. Imbibées de lotion, elles permettront de tamponner en douceur les plaies.

Pour éviter ou soulager les piqûres d’insectes

3 . L’huile essentielle de citronnelle de ceylan est un répulsif antimoustique imparable. C’est également un anti-inflammatoire : une goutte (pas plus !) pourra être appliquée sur une piqûre de moustique. Associée à l’HE de lavande aspic, son effet répulsif sera plus efficace. Sa rémanence étant « médiocre », il faudra par contre la diffuser de façon régulière. Comme pour toutes les HE, ne jamais la diffuser à proximité d’un bébé.

4 . L’huile essentielle de lavande aspic est un remède « miracle » en première intention (avant de consulter un médecin selon la piqûre/morsure). Piqûre de moustique, morsure d’araignée, piqûre de guêpe, de méduses, et même de scorpion et morsure de serpent, une goutte sur la piqûre ou la morsure permettra de stopper/ralentir les effets du venin. Attention cependant, même si l’HE de lavande aspic n’a pas de contre-indication, elle peut devenir allergisante à la longue, notamment si la peau est hypersensible.

5 . L’aspivenin est un incontournable si vous partez à la campagne, si vous campez, ou faites de longues randonnées…

6 . Le tir-tique vous permettra de retirer les tiques sans leur ôter la tête , c’est à dire les retirer entièrement à l’aide d’un mouvement circulaire efficace.

Pour soulager les traumatismes bénins ne saignant pas

7 . L’huile essentielle d’Hélichryse italienne, interdite durant toute la grossesse, soulage et soigne les bleus, les chocs, les douleurs inflammatoires telle que les entorses. 1 goutte pure sur le choc 3 à 5 fois dans la journée luttera contre l’hématome interne, 3 gouttes pures après l’application du froid limitera l’inflammation suite à une entorse.

8 . La poche de froid instantanée à usage unique ou le spray froid permettront de soulager en première intention les douleurs inflammatoires ou les chocs entraînant un hématome interne.

9 . L’homéopathie « Arnica Montana » en 9CH est très efficace en cas de choc, de chute, de plaie… Donner une dose complète juste après le traumatisme, puis 5 granules plusieurs fois dans la journée. L’Arnica Montana est également efficace en cas de fatigue musculaire.

10 . L’arnigel limite l’étendu des hématomes, après une chute ou un coup, et accélère la résorption des échymoses. A ne pas mélanger avec l’huile essentielle bien sûr. Le gel est à privilégier pour les enfants.

11 . Les Bandes et straps seront d’un grand soutien face aux douleurs inflammatoires.

Pour soulager les brûlures

12 . L’huile essentielle de lavande aspic a également un pouvoir cicatrisant exceptionnel. Ainsi en cas de brûlure sur une petite surface  il est recommandé d’appliquer 2 gouttes pures de cette HE. En cas de brûlure superficielle étendue comme les gros coups de soleil, mélanger 4 gouttes d’HE dans 4 gouttes d’huile végétale, puis appliquer le mélange tous les 1/4 d’heure environ 4 fois, puis encore 3 fois dans la journée.

13 . Un gel ou pommade traitant les brûlures superficielles.

14 . L’argent colloïdale favorise la cicatrisation des plaies et des brûlures.

Contre les microbes

15 . Le chlorure de magnésium en poudre ou en comprimé (je vous conseille la solution en comprimé, le goût étant très prononcé) prévient les infections de tout type, combat les virus et les bactéries en première intention, le temps de trouver un médecin sur place.

16 . L’argile verte en poudre, bue avec un peu d’eau (une cuillère à café dans un verre d’eau), prévient les intoxications alimentaires. Elle filtre également l’eau lorsque celle-ci n’est pas potable. L’argile verte peut être appliquée en cataplasme sur le ventre en cas de douleur abdominale ou intestinale, et par voie orale pour faciliter en cas de diarrhée.

17 . Les solutions de réhydratation orale sont indispensables pour les tout petits en cas de gastro-entérite et diarrhées.

18 . L’huile essentielle d’arbre à thé combat toutes les affections bactériennes et virales, ainsi que les parasites et les champignons. De plus cette huile essentielle n’a aucune contre-indication, lorsque les doses sont respectées.

19 . Voici les 4 traitements homéopathiques traitant la fièvre en première intention : Aconit 9CH, Belladonna 9CH, Gelsemium 7CH et Ferrum phosphoricum 9CH. Chaque fièvre étant différente, il est intéressant d’en observer les symptômes et d’en adapter le traitement. Bien sûr si la fièvre perdure, ou si l’enfant réagit mal à la fièvre, il faut se déplacer chez un médecin.

20 . Des comprimés au paracétamol ou à l’ibuprofène selon les habitudes et les profils sont à prévoir en cas de très fortes douleurs (otite, dents, tête…) ou en cas de fièvre mal supportée, en attendant de trouver un médecin.

21 . L’argent colloïdale permet de purifier l’eau si vous n’êtes pas sûrs de sa potabilité.

Contre le stress

22 . Les fleurs de bach permettent de lutter contre la peur, les émotions négatives, le stress et l’angoisse.

Et…

23 . Le Sérum physiologique pour nettoyer les yeux

24 . Un flacon d’huile d’amande douce pour couper les huiles essentielles au besoin.

25 . Une couverture de survie

26 . Des pansements anti-ampoule

27 . Une pince à épiler pour retirer les échardes…

.

En cas de doute, de symptômes qui ne se calment pas, consultez dès que possible un médecin ou un pharmacien. Cette liste n’est pas exhaustive, et ne remplace pas l’avis d’un professionnel de santé.

Les conseils relatifs aux huiles essentielles ont été tiré du livre « Ma Bible des huiles essentielles » écrit par Danièle Festy, livre que je vous conseille vivement, les huiles essentielles pouvant être dangereuse lorsqu’on ne les utilise pas à bon escient. D’une façon générale, les enfants de moins de 3 ans, les femmes enceintes et allaitantes, les personnes fragiles et suivant un traitement médical ne doivent pas utiliser les huiles essentielles (ni même les inhaler) sans en avoir parlé à leur médecin ou à leur pharmacien. Enfin, pour vous guider pas à pas dans l’homéopathie, découvrez les ouvrages d’Alain Horvilleur.

Crédit Photo

.

.

Si cet article vous a inspiré...

Vous aimez Elämä.fr ? N'en perdez plus une miette :)